Créé par le 08 mar 2011 | Dans : poésie

Soy de jardines y mares

Hija del viento.

Perfumes, miles.

Créé par le 03 mar 2011 | Dans : Non classé

QUELLE EST LA CLÉ

LE MOT SECRET

LE GESTE INSENSÉ?

La lisière

Créé par le 02 mar 2011 | Dans : Non classé

Une épaisse forêt, sombre et odorante frontière d’un monde impénétrable et fier.

Je marche sous la pluie dans mon habit de laine.

L’Océan, furieux, au bas de la falaise: promesse dédaignée d’un monde lumineux bruissant de mille voix, arc-en-ciel ignoré d’une impossible fuite, d’un périple avorté.

Je marche sous la pluie dans mon habit de laine.

Il n’est plus de sentier que celui de mes pas, quand bien même les yeux clos j’invente le chemin. Combien d’allées et venues, de départs précipités, de retours ensanglantés?

Je marche sous la pluie dans mon habit de laine.

Mes cheveux emmêlés, la chevelure d’une reine

Mes godillots boueux, les escarpins d’une fée.

Mes larmes sont de sel, mes ongles de terre mouillée,

Qui donc, d’une rive ou de l’autre

saura sceller mes pas?

Je marche sous la pluie dans mon habit de laine.

Créé par le 02 mar 2011 | Dans : Non classé

« L’enfant, en secouant la torpeur de l’hiver, s’éveillera alors à sa seconde vie. Dans son âme, où s’est effacée toute mémoire, je remettrai une mémoire.

Je la compose, chaque nuit, dans ma tête, attentivement. Une mémoire sans mystère, chargée d’innocentes figures, où les images de la vie, la fleur, le son, le contact d’une feuille, l’ombre d’une bête sur l’eau, la fraîcheur des framboises nouvelles, tiendront lieu de pensée.

Car il ne faut point de pensée, dans ce monde dont je médite la naissance. Et qui naîtra au mois d’Avril… »

Henri Bosco

Le jardin d’Hyacinthe

Créé par le 17 fév 2011 | Dans : Non classé

Une cabane 

entre mer et montagne 

de pierre et de paille 

de terre et de bois. 

Quelques volumes épars, 

un vieux banc vermoulu, 

un sentier escarpé, 

deux trois pieds de lavande. 

Une source indiscrète, 

   antique messagère 

          d’ancestrales querelles, 

               de conversations secrètes 

                       de sanglots parfumés, 

Créé par le 17 fév 2011 | Dans : Non classé

Alors je plante deux oliviers 

un jasmin 

une vigne grimpante 

un citronnier odorant 

des pieds de basilic 

du thym 

quelques rosiers. 

Puis je prends mon enfant 

sur le creux de ma hanche, 

pose une main timide 

sur cette nuque aimée 

et fais de ce jardin mon unique patrie, 

le centre indivisible 

de mes points cardinaux. 

Créé par le 16 fév 2011 | Dans : Non classé

Je devine dans la nuit étoilée 

L’infinie tendresse

d’un murmure envoûtant 

La quête interminable 

L’horizon vagabond. 

Créé par le 16 fév 2011 | Dans : Non classé

Sus ríos son mi sangre 

Sus montes mi cuerpo. 

Racimo de uvas mi boca 

Verdes bosques, verde mirar. 

Sus olores mi perfume 

Sus senderos mi caminar 

 Sus dialectos mi cantar  

Sus cantos mi despertar.  

Tumultuosa y serena 

Generosa y secreta 

 Sol, tibia lluvia 

 Horizonte el mar 

 Mi tierra.  

Abril

Créé par le 12 fév 2011 | Dans : Non classé

Eterno despertar.

Hacia el río, siempre.

Hacia el mar.

Le liseur |
chandy |
LES AKANG |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Poésie
| toutpositif
| Apocalypse de Shorgues